WILLIAM EMMANUEL

Après avoir réussi le plus extraordinaire hold-up électoral de l’histoire de la Vème République lors de la présidentielle et des législatives, Emmanuel Macron est confronté à un désamour des Français. La raison en est simple : les électeurs l’ont « utilisé » pour « dégager » le « système » mais ils n’ont jamais adhéré totalement à son projet, d’autant que ce projet est pour le moins vague.

EVENEMENTS

Pour la première adjointe au maire de Bordeaux, c'est une ironie de l’histoire de voir Edouard Philippe être aujourd’hui Premier ministre.

Ariane Fornia, écrivain, révèle qu'elle a été agressée par l'ancien ministre de Mitterrand. Pierre Joxe dément mais elle maintient ses propos.

Interrogé au procès du frère du tueur au scooter, l'ancien directeur de la DCRI, s'est dédouané de tout dysfonctionnement.

La comparaison des idées du dirigeant LR et de la présidente du FN montre quelques convergences mais surtout beaucoup de divergences.

La vague de dénonciations entraîne la chute de Gilbert Rozon, d’Éric Salvail et de Gilles Parent.

Le gouvernement espagnol a activé l'article 155, lançant la procédure qui suspend l'autonomie de la région.

Eloge des racines, laïcité offensive, Europe rétrécie… Le candidat à la tête des Républicains détaille sa "vraie droite".

Le groupe Etat islamique a perdu près de 90% du territoire détenu à son apogée et une grande partie de ses combattants.

NOS CONTRIBUTEURS

Solon

Les attentats du 13 novembre à Paris ont provoqué une prise de conscience chez les dirigeants occidentaux sur la nécessité absolue de « détruire » le groupe djihadiste Daech. Mais peut-on venir à bout du terrorisme islamiste sans une stabilisation du Moyen Orient et ne doit-on pas changer radicalement d’alliances dans la région ? 

Philippe Vayssettes

Pour la seconde fois en moins d’un an, nous nous associons à la douleur et à l’effroi provoqués par des attentats perpétrés à Paris.

Je suis sous le choc et j’ai encore plus de mal à rester digne devant l’émotion qui m’étreint mais je m’associe avant tout à la douleur de tous ceux qui ont été touchés.

Solon

Après avoir défendu, pendant plusieurs mois, une position consistant à cibler uniquement Bachar el-Assad, François Hollande a décidé, début septembre, des frappes contre le groupe appelé « Etat islamique », se rangeant enfin à la realpolitik et reconnaissant que le plus grand danger est aujourd’hui le djihadisme.

William Emmanuel

La récente annonce erronée de la mort de Martin Bouygues a, bien sûr, été un choc pour ce patron, l’un des plus connus et influents de France, et pour ses proches. Mais cette faute journalistique était prévisible tant les media se sont laissé entraîner ces dernières années dans une dérive dangereuse avec la « twitterisation » de l’information.

Solon

Barack Obama semble déterminé à conclure un accord avec l’Iran sur le nucléaire. Il le fait parce qu’il a besoin de l’aide de ce pays pour stabiliser une région menacée par les djihadistes et aussi parce qu’il veut ouvrir le marché iranien aux entreprises américaines. La France demeure dans une position idéologique qui risque de conduire à une marginalisation durable.

William Emmanuel

Les barbares qui ont perpétré l’attentat meurtrier dans les locaux de Charlie Hebdo n’ont pas caché qu’ils voulaient faire taire une voix qui leur déplaisait. Ce drame est l’occasion de rappeler que la liberté d’expression est au cœur du système démocratique et que les démocrates doivent se battre pour la défendre énergiquement.